Villes amies des ainés

☀ Cet article a été publié par CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MOSELLE Anne Laure ☀

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit le vieillissement actif comme permettant « aux personnes âgées de réaliser leur potentiel de bien-être physique, social et mental tout au long de la vie et de s’impliquer dans la société selon leurs besoins, leurs souhaits et leurs capacités, tout en jouissant d’une protection, d’une sécurité et de soins adaptés lorsqu’elles en ont besoin ». Etre un senior actif n’est pas uniquement le fruit d’une volonté personnelle, mais dépend également de l’environnement dans lequel l’individu vit et des politiques publiques qui y sont mises en place.

En tant qu’observatoire du bien-vieillir en Grande-Région, le projet Senior Activ’ a pour objectif d’identifier les différentes initiatives existantes sur les territoires. Parmi elles, les « villes amies des ainés ».

Il s’agit d’un réseau de l’OMS composé de villes engagées dans l’amélioration du bien-être des seniors et qui encouragent le vieillissement actif. Une ville amie des aînés, ou VADA, cherche à optimiser la santé, la participation et la sécurité des seniors afin d’améliorer la qualité de vie des seniors. Sont concernées des thématiques diverses telles que les services et les soins, le logement, la mobilité, les loisirs ou l’information. Par exemple, une mesure peut consister à développer des voies piétonnes sécurisées et sans obstacle. Précisons que cela ne bénéficie pas seulement aux seniors, mais aussi et entre autres aux personnes à mobilité réduite ou aux parents avec poussette !

La démarche d’une ville amie des aînés doit être participative : la consultation et l’implication de différents acteurs, notamment des seniors, sont nécessaires à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan d’actions permettant, à terme, d’adapter les structures et les services aux divers modes de vie, capacités, besoins, préférences et envies des seniors.

Metz, Mulhouse, Strasbourg, Mons, Liège font partie du réseau des VADA, mais on y retrouve aussi d’autres villes telles que Bar-le-Duc, Rixheim, Quatzenheim, La Wantzenau, Assesse, Silly, Andenne, Braine L’Alleud et même l’ensemble des communes de la Province de Namur.

Plus de 150 VADA françaises, belges, suisses, andorranes forment le Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés. Ce réseau soutient le développement de la démarche en offrant notamment accompagnement, valorisation des initiatives et échange des bonnes pratiques.

Plus d’informations : http://www.villesamiesdesaines-rf.fr/.

Retour haut de page