Autonomie et perte d’autonomie 3/4

☀ Cet article a été rédigé par CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MOSELLE Anne Laure ☀

Nous sommes aujourd’hui de retour avec le troisième article de notre tétralogie ! A travers celle-ci, différentes notions placées au cœur du projet Senior Activ’ et motivant son existence même sont explicitées.

Un des « objectifs » principaux du projet transfrontalier Senior Activ’ est de promouvoir et favoriser le bien vieillir en Grande Région, mais qu’entendent les partenaires du projet par cette notion ?

Au cœur du projet transfrontalier Senior Activ’, nous plaçons l’idée de prévention de la perte d’autonomie. Voici ce que les partenaires du projet entendent par cette notion ?

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) elle constituerait : « l’aptitude perçue à maîtriser, affronter et prendre des décisions personnelles relatives à sa vie quotidienne dans le respect de ses propres règles et préférences »¹.

Il est, de plus, indispensable de différencier autonomie et indépendance, deux notions souvent confondues et complémentaires :

l’autonomie se rapporte à la liberté de faire ses choix, c’est-à-dire de décider de ce qui fait sens pour soi et de se forger ses propres opinions dans le respect des lois et usages communs,
l’indépendance se réfère au fait de pouvoir faire des choses. En d’autres termes il s’agit de la capacité qu’a un individu d’effectuer les actes de la vie quotidienne sans l’aide d’autrui.

Une distinction entre autonomie physique et psychique doit être opérée. Par autonomie physique, l’on entend l’indépendance de l’individu ; tandis que par autonomie psychique, il s’agit plutôt de la liberté de l’individu à faire ses propres choix.

La perte d’autonomie, quant à elle, est le processus par lequel une perte progressive des facultés intellectuelles et/ou cognitives est entraînée. En d’autres termes, il s’agit de l’incapacité, pour une personne, de décider et d’assurer seule certains actes de la vie courante. La perte d’autonomie peut entraîner la dépendance mais ce n’est pas automatique.

Senior Activ’ entend mener des actions permettant de prévenir et de retarder la perte d’autonomie. En cela, pratiquer une activité physique, la stimulation intellectuelle, le contact avec les autres, la participation à la vie sociale sont tant d’activités qui permettent de retarder la perte d’autonomie.

Dans le domaine de la prévention, la question de l’anticipation de l’aménagement du domicile est cruciale pour pouvoir rendre la perte d’autonomie moins brutale. A ce titre, Senior Activ’ s’attèle à la sensibilisation aux aides techniques et à l’aménagement du domicile et souhaite procurer aux professionnels un outil de travail grâce au développement d’un showroom dématérialisé d’aides techniques qui verra le jour en 2022.

¹ OMS (2002) Vieillir en restant actif : Cadre d’orientation [Consulté le 31 juillet 2019].

Retour haut de page
Aller au contenu principal