Droit des seniors à l’ère du numérique

☀ Cet article a été rédigé par EUROP’age SaarLorLux Esther ☀

« Les offres des services publics et des prestataires de services sont de plus en plus numérisées. Les personnes âgées en particulier sont ainsi laissées pour compte », critique Regina Görner, présidente de la Fédération des organisations des ainés d’Allemagne (BAGSO). Elle réclame le droit à une vie hors du tout numérique.

Internet, smartphones et tablettes peuvent nous faciliter la vie. Réserver rapidement un billet pour le théâtre, faire un virement, montrer son carnet de vaccination avec son téléphone portable ou se renseigner sur les dernières mesures COVID – aucun problème dans le monde numérique. Mais de nombreuses personnes se sentent dépassées – surtout les personnes âgées. Regina Görner a été ministre des Affaires sociales de la Sarre et est désormais présidente de la BAGSO. Elle demande que les offres sans internet soient maintenues, surtout dans le secteur public.

Regina Görner se montre également critique vis-à-vis des méthodes des prestataires de services privés. Par exemple, les banques qui facturent des frais supplémentaires pour les personnes n’utilisant pas internet. De fait, par l’utilisation du numérique, on décharge les banques de leur travail. Elle conseille de chercher des banques qui ne facturent pas de tels frais.

Davantage de formation

Une solution pourrait être de rendre les seniors plus aptes à affronter le monde numérique par le biais de formations. Mais cela ne suffit pas, selon Görner : « Nous devons faire l’un sans abandonner les autres méthodes ».

Elle considère que chaque commune a besoin de points de contact où l’on peut être conseillé par un être humain. Il pourrait s’agir par exemple de cellules de citoyens.

Des initiatives émergent

Parmi les solutions, celui d’environ 300 pilotes numériques bénévoles et spécialement formés, qui se rendent au domicile des personnes âgées en Rhénanie-Palatinat pour leur apprendre à se servir d’un ordinateur ou d’un autre appareil, ou bien les 16 maisons intergénérationnelles virtuelles déjà existantes et les 7 autres prévues en Sarre.

L’organisation de seniors Europ’age Saar-Lor-Lux est sur le point de reprendre le projet de pilotes numériques bénévoles (Digibos) dans le cadre du pacte numérique. Onlineland Saar et d’autres partenaires du projet global initié par le chef du conseil des seniors du Land, Lothar Arnold, travaillent également à de nouvelles approches de solutions.

Dans les autres versants de la Grande Région, des initiatives existent également (Pass numériques en France, Digibus au Grand-Duché de Luxembourg, projet aidant-numérique porté par l’ASBL Altéo couvrant la Wallonie). La prochaine newsletter de Senior Activ’ sera dédiée à ce sujet. Ne la manquez pas.

Source :
Entretien de Dorothee Scharner avec Regina Görner

Retour haut de page
Aller au contenu principal