Senior Activ' illustration axe habitat adaptable et évolutif

L'axe 
Anticiper et garantir un habitat adaptable et évolutif

Le(s) objectif(s) de cet axe est(sont) ...

Le bien-vieillir à domicile est aussi permis grâce à l’adaptation du logement. L’on entend par là l’aménagement de l’intérieur et du mobilier des personnes âgées, en vue de prévenir les chutes et cela, sans attendre un premier accident. L’adaptation du logement nécessite notamment que la personne âgée appréhende les aides techniques et les solutions technologiques spécialisées et qu’elle se sente ensuite à l’aise en les utilisant. Il arrive malheureusement que les personnes vivant encore chez elles doivent être hospitalisées. Cet axe s’intéressera aussi au retour au domicile, via une prise en charge adaptée par des professionnels.

Le(s) résultat(s) attendu(s)

Pour être comprises par les personnes concernées, les méthodes d’adaptation du logement seront présentées dans un “showroom” dématérialisé, disponible sur internet, qui affichera l’ensemble des aides technologiques et techniques transfrontalières existantes sur le marché.

Puis, une étude sera lancée pour étudier la faisabilité d’une recyclothèque à l’échelle de la Grande Région. Cette solution de collecte et de reconditionnement d’aides techniques existe déjà à l’échelle régionale sur différents versants. Souvent portées par des associations, ou des entreprises de l’économie sociale et solidaire, ces recyclothèques sont en outre des lieux de vente des produits de seconde main mais totalement homologués pour répondre à la perte d’autonomie des personnes âgées.

Notre plan d'actions

Afin de parvenir à ces deux actions innovantes, les partenaires du projet travailleront main dans la main au sein d’un groupe de travail sur l’évolution et l’adaptabilité du logement, afin de réfléchir à des solutions préventives permettant le maintien des personnes âgées à domicile le plus longtemps possible.

En parallèle, des ergothérapeutes de toute la Grande Région se retrouveront régulièrement lors de séminaires d’échanges pour évoquer des thématiques clefs, et découvrir les dernières innovations en matière d’aides techniques et technologiques.

Ces différents échanges permettront notamment de créer des outils de diagnostic pour évaluer le degré d’adaptabilité d’une habitation et, par ailleurs, d’aller plus loin en proposant un référentiel d’habitat adaptable et évolutif, qui soit valable et reconnu dans tous les territoires de la Grande Région.

Retour haut de page