Autonomie

☀ Cet article a été publié par CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MOSELLE Anne Laure ☀

Projet transfrontalier, le projet Senior Activ’ a pour objectif de permettre une meilleure connaissance des systèmes de prise en charge des personnes âgées sur les différents versants. C’est notamment le cas en matière d’autonomie.

Notion centrale du projet, les partenaires se sont d’abord accordés sur une double définition de l’autonomie : d’une part physique, comme étant la capacité d’un individu à effectuer des actes de la vie quotidienne sans l’aide d’autrui, et d’autre part psychique, en tant que capacité d’un individu à faire ses propres choix.

On évalue l’autonomie d’une personne par le degré de perte d’autonomie (ou degré de besoin en soins en Allemagne) à l’aide d’outils différents selon les versants : la grille AGGIR en France, l’échelle de Katz et l’instrument en ligne BelRAI en Belgique, ou encore les services d’évaluation de l’assurance dépendance en Allemagne et au Luxembourg.

Pour favoriser le bien-vieillir, le projet Senior Activ’ souhaite mobiliser autour de l’enjeu de la prévention pour mieux retarder ou réduire la perte d’autonomie ou le besoin en soins d’une personne. Là aussi, on observe une différence de langage : alors qu’en français on parle de « prévention de la perte d’autonomie », on emploie en allemand plutôt l’expression « maintien de l’autonomie ». Les différences de langage peuvent sembler minimes, mais elles sont aussi le reflet de nuances dans la manière de percevoir et d’aborder le concept d’autonomie. C’est aussi ce qui fait la richesse du projet Senior Activ’.

Afin d’assurer une compréhension mutuelle, les partenaires ont réalisé, dans le cadre de l’Axe 3 du projet, un glossaire commun dans lequel sont définies les notions-clés du projet en prenant compte les particularités de chacun des pays.

Retour haut de page